Back arrow image Retour à Découvrir Toronto

Quelques faits intéressants à propos de Toronto

Quelques faits intéressants à propos de Toronto

Date de publication : 1 avril 2022

Il y a beaucoup à découvrir sur Toronto, que vous soyez un visiteur ou un habitant de la ville! Nous avons rassemblé certains des éléments essentiels les plus intéressants de la ville ainsi que des faits étranges et amusants au sujet de Toronto en Ontario, que vous ne connaissez peut-être pas.

Toronto est la plus grande ville du Canada - et elle ne cesse de croître


Toronto est l'une des villes les plus multiculturelles et à la croissance la plus rapide au monde. Plus de 180 langues et dialectes sont parlés dans la ville et si Toronto accueille chaque année de nouveaux arrivants, la région est habitée par des populations autochtones depuis quelque 11 000 ans. Avec une population en constante augmentation qui avoisine les 3 millions d'habitants, les résidents de Toronto doivent souper quelque part. Véritable destination pour les passionnés de cuisine, Toronto compte plus de 7 500 restaurants, bars et boîtes de nuit, qui représentent plus de 8 % des entreprises de la ville. Il y en a vraiment pour tous les goûts!

La rue Yonge de Toronto n'est pas la rue la plus longue du monde


Malheureusement, nous devons démentir l'une des prétentions les plus connues de Toronto. Malgré ce que vous avez pu entendre, la rue Yonge n'est pas la plus longue du monde ! Le Livre Guinness des records a annulé le titre en 1999 après la séparation de la rue Yonge et de l'autoroute 11 dans les années 1990. Le titre de « plus longue route continue » du Livre Guinness des records revient désormais à la Highway One en Australie, qui fait le tour de l’île-continent sur une distance impressionnante de 14 523 km. Bien qu'elle ait perdu son titre, la rue Yonge est toujours un endroit très agréable à explorer, du secteur riverain vers la gare UP Express à la gare Union au square Yonge-Dundas, au nord de Yorkville et au-delà.

La ligne d'horizon emblématique du centre-ville de Toronto


Instantanément reconnaissable, la ligne d'horizon de Toronto doit son statut d'icône à deux des merveilles de la ville bâties par des hommes, à savoir la Tour CN et le Centre Rogers. Pendant plus de trois décennies, la Tour CN a détenu le record de la plus haute structure autoportante jusqu'à ce qu'elle soit détrônée en 2007 par la tour Burj Khalifa à Dubaï. Inauguré en 1989 sous le nom de SkyDome, le Centre Rogers, domicile des Blue Jays de Toronto, fut le premier grand stade sportif d'Amérique du Nord équipé d'un toit fonctionnel et entièrement rétractable. La Tour CN et le Centre Rogers sont tous deux reliés à la gare Union Pearson Express par l'intermédiaire de la passerelle SkyWalk, entièrement vitrée et s’étendant sur une distance de 500 mètres.

Inventions torontoises bizarres, farfelues et merveilleuses


Toronto attire depuis longtemps les esprits créatifs. La ville héberge un certain nombre d'inventeurs dont les inventions ont été imaginées et mises au point ici même, à Toronto, et dont certaines ont apporté une contribution majeure dans de nombreux domaines :
  1. Science : le stimulateur cardiaque, le microscope électronique, l'ampoule électrique et l'insuline ont tous été inventés à Toronto, tandis que l'astronome Tom Bolton a prouvé l'existence des trous noirs depuis l'de Richmond Hill.
  2. Technologie : la radio bidirectionnelle et le téléavertisseur ont été mis au point par le Torontois Irving « Al » Gross, qui a également essayé de vendre à Bell l'idée d'un téléphone cellulaire en 1950, sans succès. Entre-temps, tous les amateurs de sport doivent remercier l'émission Hockey Night In Canada (la soirée du Hockey) de la chaîne CBC qui a donné naissance à la reprise instantanée lors de sa diffusion en 1955 à Toronto.
  3. Divertissement : le coussin péteur, le Canada Dry ginger ale (soda au gingembre) et le jeu des cinq-quilles ont tous été créés à Toronto. De plus, la race de chat sans poil connue sous le nom de sphynx est originaire de Toronto avec la naissance d'un chaton nommé Prune en 1966. Vous pourriez même reconnaître l'un des sphynx les plus célèbres de la ville! Mr. Bigglesworth des films Austin Powers a été élevé dans le quartier de Roncesvalles près de la gare UP Express de Bloor dans l'ouest de Toronto.

Les îles de Toronto n'ont pas toujours été des îles


Situées dans le lac Ontario, les îles de Toronto sont une destination populaire pour les visiteurs et les résidents, mais elles n'ont pas toujours été des îles comme nous les connaissons aujourd'hui. Arpentées pour la première fois par la marine britannique en 1792, elles étaient à l'origine une série de bancs de sable provenant des falaises de Scarborough qui se déplaçaient continuellement, poussés vers l'ouest par les courants du lac. Déjà connu comme un lieu de loisir populaire par les peuples autochtones et les premiers pionniers, un chemin de portage aménagé sur la péninsule reliant la partie continentale à Gibraltar Point était très populaire dans les années 1800. Cependant, en 1858, une violente tempête a érodé le chemin et a entraîné la formation des îles.

Babe Ruth a frappé un coup de circuit sur la pointe de Hanlan à Toronto


Désormais connu sous le nom de la pointe de Hanlan du côté ouest des îles de Toronto, la zone est devenue une destination de villégiature à la fin des années 1890 avec un parc d'attractions et un stade de baseball pouvant accueillir 10 000 spectateurs. C'est dans cet ancien stade que le légendaire joueur de baseball Babe Ruth a frappé son premier coup de circuit professionnel! Aujourd'hui, Centreville demeure un petit parc d'attractions pour enfants sur l’île Centre.

Toronto est une ville verte faite de parcs et d'arbres


Avec plus de 1 600 parcs désignés et 200 km de sentiers, Toronto est fière de ses espaces verts. En fait, les parcs de Toronto occupent plus de 18 % de la superficie totale de la ville. Bien que nous n'ayons pas compté, Toronto compte plus de 10 millions d'arbres, dont 4 millions situés sur des terrains publics. Avec tous ces arbres, il n'est pas étonnant que le mot « Toronto » provienne du mot mohawk « tkaronto » qui signifie « l'endroit dans l'eau où se trouvent les arbres », comme les Haudenosaunee et les Hurons-Wendat de la région appelait cette zone. Préparez un pique-nique et partez à la découverte des espaces verts de Toronto ce printemps et cet été.

L'histoire enfouie du parc Trinity Bellwoods



Crédit photo : Archives de la ville de Toronto, fonds 1231, élément 1540
Quelques reliques sont cachées sous la grande pelouse verte du parc Trinity Bellwoods. Le pont à trois travées de la rue Crawford, qui traversait la Garrison Creek Ravine, est l’un de ces trésors enfouis sous l'un des parcs les plus populaires de Toronto. Lors du creusement de la ligne de métro Bloor-Danforth dans les années 1960, la zone a été remplie de gravats, enterrant le pont et créant un espace vert plat. Les fondations du Trinity College, datant de 1852, sont également enterrées au nord de la promenade circulaire du parc. À l’époque, il a été jugé qu’il était impossible de les conserver et elles ont été rasées en 1952.

L'histoire des toilettes publiques souterraines de Toronto


Les ponts ne sont pas les seules choses qui se cachent sous la terre à Toronto. Vous pouvez également y trouver des toilettes souterraines! Réservées aux hommes, les toutes premières toilettes publiques de Toronto ont été construites en 1885 au milieu de la rue, en face du bureau de poste central situé au 10 rue de Toronto, à proximité de la gare Union Pearson Express. Une deuxième toilette souterraine a été ouverte au milieu de l'intersection de la rue Queen Ouest et de l’avenue Spadina en 1905. Puis, d’autres ont suivi aux principaux échangeurs de tramway dans l'est de la ville. Un préposé aux toilettes était sur place pour nettoyer les bottes et fournir des serviettes fraîches pour 5 sous. Considérées comme des dangers inesthétiques pour la circulation en raison de leur emplacement au milieu de la rue, les dernières toilettes souterraines de Toronto ont été comblées en 1939.

Qui aurait cru que Toronto cachait autant de faits amusants !


Qui aurait cru que Toronto avait un passé aussi étrange et fascinant? Bien que vous ne puissiez pas voir le stade où Babe Ruth a frappé son premier coup de circuit professionnel, vous pouvez toujours visiter les îles de Toronto et les nombreux autres endroits intéressants que la ville a à offrir. Du quartier historique de Distillery District au secteur riverain, en passant par les parcs verdoyants de Toronto, les brasseries de bière artisanale locales, les restaurants et les musées, UP Express peut vous aider à explorer tous les sites incontournables de Toronto.

ARTS ET CULTURE